Facebook Youtube Pinterest Instagram

Nous sommes en 2011. Après avoir habité Mulhouse, le temps de mon contrat au Ballet du Rhin (dont je vous ai parlé ici), je vis désormais près de Genève. Je suis maintenant « danseuse freelance ». A moi, (le non-emploi) la liberté ! Non, Franchement c’est compliqué ! Et je ne pensais pas qu’un livre allait me changer la vie pour de bon.

Après le Ballet du Rhin, me voilà danseuse freelance. Et c’est très perturbant. Je dois maintenant apprendre à :

  • M’organiser seule pour les entrainements,
  • Trouver mes auditions,
  • Postuler pour ces auditions (en français Et en anglais)
  • Prévoir mes voyages et hébergements pour passer ces dernières dans les (moins pires) meilleures conditions possibles.…

Tout est à ma charge évidemment, aucun voyage, aucun hébergement, n’est remboursé, je me débrouille seule. Heureusement que je suis devenue intermittente du spectacle pour subvenir à mes besoins !

Des voyages et des auditions j’en fais…

Au début c’est trop chouette, tu vois du pays, tu rencontres des nouvelles personnes… Mais…

Le problème c’est que là, pour la 4ème fois dans le mois, je viens encore de payer plein pot mon déplacement. Je me retrouve (encore) avec 200 filles qui veulent toutes le même poste que moi (Quand le poste existe ! Car parfois, les compagnies ou productions sont obligées de faire des auditions pour garder les seules subventions qu’on leur donne… Et ils ne peuvent pas te le dire à l’avance, puisque sinon personne ne viendrait, donc pas d’audition, pas de subventions bref… Ceci est un autre chapitre… )

Même si je passe le 1er, 2nd ou 3ème tour, je me fais finalement (encore) recaler. Je commence à perdre espoir. Vous savez quand on vous dit, « il faut toucher le fond pour remonter » ? Ben voilà, je crois que je suis bien au fond là !

Maintenant, en audition, je (flippe, panique) n’arrive pas être à l’aise…

Résultat?

Aucune réponse positive, pas de contrat à venir… Je suis dans un cercle vicieux. J’ai le moral à plat, (tout comme mon compte en banque et le nombre d’heures à faire pour rester intermittente l’année prochaine).

Mais un beau jour…

Alors que je vagabonde et traine mon désarroi dans une librairie : je suis tombée sur un que dis-je « THE » livre.

Et ce livre c’est « Champion dans la tête » de François Ducasse (coach mental, auprès de nombreux sportifs et entraineurs) et Makis Chamalidis (docteur en psychologie, psychologue référent à la fédération française de Tennis).

« Hilda, sois sérieuse deux minutes, un livre ça change pas une vie ! Tu ne crois pas que tu exagères ? »

Non. Vraiment.

Au moment où je commence à me dire : « peut être que tu devrais reconsidérer ta vie professionnelle… », lire ce livre m’a permis de me retrouver, d’éclaircir mes idées, mes objectifs, et… J’ai même retrouvé du travail !

Pourquoi et comment il a changé ma vie ?

Voici les cinq raisons (et arguments pour que vous vous procuriez cette bible) qui ont fait de ce livre mon indispensable partenaire dans ma vie de danseuse !

  1. Pas de promesse, du concret.

Là, dans ce livre : pas de solution miracle. Non, on ne devient pas meilleur sans effort, sans travail. Les auteurs ne promettent rien. Dans ce livre, ils t’expliquent, te font comprendre une façon de penser et de prevoir tes objectifs.  Peu importe pourquoi on veut devenir « Champion dans la tête » (travail, projet, rêve à réaliser…), ce livre permet de trouver sa propre méthode de travail.

  1. Mots simples et justes

Pour la première fois,  je trouve un livre qui parle de certaines sensations que j’avais beaucoup de mal à décrire et à accepter… Par exemple :

-la perte de l’envie de danser, ou d’aller s’entrainer, la perte de mes moyens en « compétition » (audition pour mon cas)…

Avant, je culpabilisais en me disant :

«Si tu ressens ca, ça veut dire que tu n’es pas assez motivée. Si tu penses comme ça, ca veut dire que tu n’es pas faite pour ce métier.» 

(Bonjour la pression que je me mets toute seule. #commesilasituationetaitpasassezdifficileavivrecommeca ).

J’ai toujours eu l’impression que c’était tabou de parler de la perte de motivation chez les danseurs pro.

Soit parce que :

« C’est ta passion et t’as trop de chance d’en faire ton métier !!!» (Traduction tu peux pas ne plus avoir envie, ou être malheureuse de ta situation).

Soit :

parce qu’on veut garder la face, donc hors de question d’en parler.

« Pour tout être humain, l’ennemi peut être le doute. Nous avons tendance à penser que les autres sont plus sûrs ou plus forts que nous. Le comble, c’est qu’ils ont les mêmes craintes. »

Extrait du livre « Champion dans la tête »

Donc… Ca arrive. On le vit tous à un moment ou à un autre.  Et c’est normal.

Etre danseur/danseuse professionnel/le : c’est incroyable et fascinant à vivre quand ça va bien, et quand ça va moins bien , on le vit tout aussi intensément, mais dans le négatif (bisous bisous le moral !) …

Ce livre n’a aucun tabou : perte de confiance, démotivation, problèmes d’égo, le sous-entrainement, les fausses excuses, la mauvaise pression que les autres ou nous-même nous mettons sans vraiment le vouloir : TOUT EST ABORDE, et expliqué simplement, sans jugement. Aucun détour et des mots justes pour comprendre ses propres mécanismes, les changer et évoluer dans le sens que l’on veut !

  1. Références et Témoignages inspirants

Quoi de mieux que des exemples, et des citations de personnes exceptionnelles pour s’inspirer ?

De sportifs aux artistes, en passant par des scientifiques, explorateurs, entraineurs… Ce que j’aime c’est que ce livre, montre qu’être « Champion dans la tête », ce n’est pas réservé seulement aux sportifs. Il montre par ces exemples que toute personne ayant une passion, un objectif de vie, quand elle décide pour elle-même, et qu’elle fait les choses à sa façon,  peut devenir  « champion dans la tête ».

  1. Un guide pour trouver ses objectifs, sa propre méthode de travail.

Comme je l’ai dit au point 1, pas de solution miracle : ce livre est un guide. Les auteurs ne mentionnent nulle part qu’il y à UNE ET UNE SEULE méthode de travail… NON ! Et justement, les témoignages et les références qu’ils citent en sont la preuve.

La lecture de ce livre m’a permis de faire mes propres choix, de trouver ma méthode de travail, pour atteindre mes vrais objectifs.

« Aller là où les autres ne vont pas. Pour se démarquer, il faut savoir sortir du cadre, des modèles standardisés, et cela ne va pas sans heurts, ni risques »

Extrait du livre « Champion dans la tête »

J’insiste dessus, parce que je l’ai vécu : oui, j’ai cru vouloir atteindre des buts qui en fait n’étaient pas les miens. Oui, je me suis parfois laissée influencer par les autres et n’ai pas réellement fait ce que je voulais vraiment faire. Oui mes doutes et mes baisses de moral m’ont fait perdre de vue ma route…

Avec ce livre, j’ai appris à réellement aller à l’essentiel :

Qu’est ce que je veux vraiment ? Comment je peux y arriver ? Quel est mon plan pour y arriver ou suis-je encore dans mon plan pour atteindre mes objectifs ?

Danseuse freelance c’est un métier que j’adore, mais parfois son lot d’incertitudes (toujours en castings, chercher les contrats, être au meilleur de sa forme etc..) peut faire perdre les pédales !

Avec ce livre, j’ai apprivoisé mon mental, compris comment je fonctionnais, comment fixer mes objectifs et m’y tenir… Si ça c’est pas un livre qui change la vie !

  1. Une « vraie » carte du mental et ses régions.

Enfin, il y a une petite révolution, en tout cas un quelque chose, qui me plait énormément dans ce livre. Je veux vous parler de « La carte du Mental ».

« Euh les gars… On l’a perdu je crois… Une carte du mental ? Tu nous prends pas pour des jambons ? »

Oui (pour la carte) et Non, vous n’êtes pas des jambons. Mais des gens bons. (J’aime l’humour).

Et cette carte, elle est géniaaaaaaale (avec tous ces a oui.) !! Réalisée comme une carte de chasse aux trésors, la carte du Mental est composée de 36 régions et trois grands « Etats » :

  • I Le pays du Rêve
  • II La vallée du plan
  • III La terre de création.

C’est un super outil pour se repérer au fur et à mesure de la lecture, au fur et à mesure du projet qu’on veut réaliser. Avec cette carte, je visualise vraiment « où je me situe » dans mon plan.

Bilan

Oui, ce livre a donc vraiment changé ma vie. Simplement, sans miracle, juste en me mettant face à mes réalités et aux moyens possibles que JE pouvais mettre en place pour réaliser mes objectifs de vie .

Et vous savez quoi : çà fonctionne ! A la première lecture, en 2011, j’ai retrouvé mon moral, me suis organisée, entrainée efficacement, et j’ai retrouvé un contrat après une audition où j’ai osé être moi-même. Puis, j’ai déménagé à Paris !

Ce blog, aussi, il existe grâce à ce livre, et plus précisément grâce à l’un de ses auteurs François Ducasse.

 Je l’avais contacté après ma première lecture du livre, afin d’aller plus loin dans mon travail, il était coach mental.

J’ai eu la chance de travailler durant trois séances  avec lui.

Lors de notre dernière séance, alors que j’hésitais pas mal pour le blog, que j’avais peur, il m’avait dit :

« Mais pourquoi pas ? »

Malheureusement, je n’aurais jamais l’occasion de lui montrer le résultat, lui montrer l’évolution de ce blog… J’ai appris, trop tard, qu’il avait disparu en 2016. Je ne peux plus donc le remercier d’avoir écrit ce livre, et de m’avoir accompagné tel qu’il l’a fait. Grâce à lui, j’ai appris énormément sur moi-même, et j’avance tellement plus sereinement dans mon parcours de danseuse (et de femme aussi) !

Ce livre, et cette rencontre, m’ont permis de toujours croire en moi, de me poser les bonnes questions, de trouver des solutions pour toujours aller plus loin… (la preuve encore: ce blog, qui est, je crois, un des plus gros challenges que je me suis donnée !!)

Le livre et moi/ Body: Oysho.

Alors, j’espère que vous êtes déjà en train de commander sur internet ou auprès d’un libraire ce livre !

Je vous laisse avec cet extrait à méditer (jusqu’au chemin de la librairie ou de votre boite aux lettres contenant ce livre « champion dans la tête » qui changera maintenant aussi votre vie ! )

« Il n’y a pas de destin : il y a des choix. Le talent, c’est des choix ».

Extrait du livre « Champion dans la tete »

Bisous

Hilda.

Footer