Facebook Youtube Pinterest Instagram

Une première, pour Gianluca Falvo et moi. D’abord parlons de Gianluca. Nous étions partenaires sur le contrat “Paris sur Scène”, chorégraphié et mis en scène par Carl Portal. Gianluca, en plus d’être un excellent danseur, est aussi un chorégraphe prometteur.
A l’occasion de la sortie studio de son dernier projet “éphémère”, que je vous révèle en exclusivité tout de même ici, j’ai décidé de me/nous/vous lancer un nouveau challenge #WhoHildaDance , Avant de lire les détails de ce nouveau challenge, ainsi que l’interview de Gianluca, je vous laisse découvrir d’abord le nouveau projet “Éphémère” de Gianluca, dansé par la superbe Alizée Duvernois.

 

#WhoHildaDance

En cette nouvelle année Hilda, nouveau challenge. avant de publier l’interview des chorégraphes sur hilda.fr,  j’ai décidé de vous partager une vidéo via mon compte instagram. Pas n’importe laquelle. Premier objectif: vous faire deviner la personne qui sera interviewée. Le principe: 1h30 maximum de travail avec le ou la chorégraphe, pour une vidéo entre 30 secondes et 1 minute.  Deuxième objectif: sous le nouveau hashtag #WhoHildaDance, mettre en valeur, avec la même danseuse, soit moi, la différence et/ou influence artistique qu’un ou une chorégraphe peut avoir dans notre danse.

Je tiens à remercier du fond du coeur Gianluca, de s’être prêté au jeu de #WhoHildaDance pour la première fois, et de m’avoir fait découvrir un peu plus encore son travail en partageant ce temps en studio.
(Vous retrouverez la vidéo de ce partage ici).

Place donc à l’interview!

 

1. Qui es-tu?

En ce moment, je me vois comme un petit point dans ce monde, qui à travers la curiosité, la créativité et le partage, veut grandir en apprenant toujours plus pour devenir un point plus grand.
La vie me fera comprendre qui je suis.

“Je fais toujours ce que je ne sais pas faire, pour pouvoir apprendre à le faire. “Pablo Picasso

Ah oui, et je m’appelle Gianluca Falvo.

2.Comment es-tu arrivé à la danse ?

Je me suis approché du monde de la danse très tard, j’avais 15 ans.

J’ai commencé à bouger, dans ma chambre, à ma manière, pousser par un désir de liberté que seule la musique m’apportait avant. Deux semaines plus tard cet événement, je me suis inscrit dans une école de danse de ma ville natale, au sud de l’Italie. Et de là, je ne me suis jamais arrêté .

 

3. C’est quoi, la danse pour toi?

Sans rien enlever aux autres, pour moi c’est la forme d’Art la plus complète.

4. Tu es danseur, et aussi jeune chorégraphe. Qu’est-ce qui te plait le plus dans chacun de ces métiers ?

Etre danseur pour moi signifie avoir deux grandes responsabilités: porter sur scène ce que vous demande le chorégraphe ou le metteur en scène et le faire sans aucun contraste intérieur pour être aussi le plus véridique possible.

Ce qui me plait en tant que danseur, c’est justement la recherche de cet équilibre.

 

En tant que chorégraphe, apporter sur scène tes idées: c’est génial. Il suffit d’être sincère avec soi même et à ce qu’on ressent. La plus grande responsabilité après, c’est de faire comprendre tout ça aux performeurs et aux spectateurs.

 5. En tant que chorégraphe, comment crées-tu, quelle est ta source d’inspiration?

L’inspiration la plus grande pour moi c’est de vivre à 100% ma journée, en observant tout ce qui se passe autour de moi.
Je n’ai pas une méthode créative, parce que je n’aime pas la routine. Le plus souvent c’est la musique, des personnes, des livres, des phrases ou des objets…

 

6. Tu as décidé de dévoiler, En même temps que cet interview, une première vidéo de sortie de studio d’une de tes idées chorégraphiques, dansée par Alizée Duvernois (et je suis très heureuse de ta confiance!). Peux-tu nous en dire plus?

Ephémère, c’est un projet qui veut raconter différents moments… éphémères.
Avec Alizée, nous nous sommes retrouvés en différentes occasions dans le studio de l’école de danse de ses parents : Paris Mambo, qui nous ont gentiment prêté les studios. Ainsi nait une promesse : faire quelque chose ensemble. Après la phase de recherche et la création du mouvement, je me suis inspiré d’un piano dans le studio.
Un Piano sans personne qui en joue est un simple objet. Mais quand un être humain décide d’en jouer, cet objet prend vie, donnant de la couleur au lieu en chauffant l’âme de celui qui le joue et de celui qui l’écoute.
Même si l’on répète la même chanson, à chaque fois, chaque moment sera différent de l’autre… Voici le moment éphémère.

Je profite pour remercier Sami Benyoucef, de l’association Passage Ephémère, qui est intervenu à la dernière minute pour filmer et éditer le projet.

 7. Quels sont tes prochains projets? Tes envies?

Avoir la possibilité de me connaitre mieux à travers la créativité et la recherche.
Par superstition je ne préfère pas en dire plus.

View this post on Instagram

#opera #dancer

A post shared by Gianluca Falvo (@gianluca.falvo) on

8. Qu’est-ce qu’il t’intéresse de travailler / ce que tu recherches lorsque tu es en studio avec un danseur/ une danseuse?

J’aime travailler sur une vérité intérieure du danseur. Il devient alors pour moi, comédien.
A travers ses émotions le danseur devient porte-parole d’un personnage, et libère ainsi quelque chose qui vit à l’intérieur de lui-même.

(C’est exactement ce qu’on a travaillé, lors de la session #WhoHildaDance.

 

Gianluca m’a poussé à aller au-delà de mes peurs. Un moment pas agréable à passer, je suis franche. Cette session de travail m’a encore confirmé que le métier de danseur, c’est aussi aller au plus près de soi-même, pour servir le propos d’une histoire extérieure. Ce n’est pas de tout repos, il faut se faire violence, et c’est là où le chorégraphe joue un rôle déterminant. Comment amener son danseur/sa danseuse, là où on veut, en faisant en sorte qu’il soit le plus sincère possible? Un autre sujet d’article je crois 🙂 

 9. Un conseil à donner aux danseuses et danseurs qui liront cet article?

La danse est magnifique, ouverte à tout le monde, mais ce n’est pas une mode… Le résultat, on ne peut l’atteindre qu’avec les études, la discipline et la constance.

 

Retrouvez Gianluca:

Sur instagram

Sur vimeo.

Merci d’être toujours de plus en plus nombreux à suivre les aventures Hilda. <3

Je vous Bisous Biche fort et à très vite.

<3

 

 

 

 

 

 

Footer