Facebook Youtube Pinterest Instagram

On a beau être danseurs pro, et avoir l’habitude de la scène, mais, créer et révéler une vidéo de danse sur le web, c’est une autre affaire ! Tellement de vidéos qui circulent sur internet, tellement de danseurs talentueux… Je me suis longtemps dis: « Pourquoi moi, je m’exposerais ? ». Hashtag, peur du jugement . Et puis, j’ai créé le site hilda. Pour marquer la mise en ligne du site, je me suis dis qu’il était grand temps de relever ce challenge! Retournons donc un an arrière pour un petit behind the scenes, de l’idée jusqu’à la révélation de la vidéo…

Même si cela paraît contradictoire vis à vis de notre métier , je pense ne pas être la seule à avoir eu parfois peur du jugement des autres. On est vraiment bêtes parfois: quand on a peur d’être jugés, soit on surjoue  soit on s’empêche d’oser . Moi, c’est plutôt la deuxième option.

Les voix dans nos têtes… (-Aime-toi! -Non!)

photo: Julian Hyun

Mais Oser, en tant qu’artiste, c’est ce qui nous permet d’avancer.

Oui, on peut se planter : mais ne pas essayer c’est déclarer forfait avant même de commencer. En vous parlant de ma première expérience de vidéo de danse, réalisé avec Julian Hyun, je me dis que peut être ça encouragera certaines et certains à sauter le pas : parce qu’une fois que c’est fait, on a qu’une envie. Recommencer ! Si vous n’avez pas vu ma première vidéo de danse… Une séance de rattrapage s’impose avant de continuer!

[video_wrap][/video_wrap]

 

Le contexte et l’idée : une vidéo sincère et qui donne le sourire .

On est en juillet 2017 : la révélation du blog approche à grand pas, mon Instagram a déjà un avant-gout d’Hilda… Pour le début de cette nouvelle aventure, je décide de créer une vidéo de danse…. C’est la première fois que je vais oser : Un mélange d’excitation et de stress : est-ce que ça va bien se passer ?

Déjà en studio pour commencer à créer, ce n’est pas forcément évident au début. Mais je suis trop heureuse de m’autoriser ce travail !

Pour cette première vidéo, je choisis le morceau de Woodkid « the Great escape ». Avec cette musique dans mes oreilles, le scénario de la vidéo est venu instinctivement. Maintenant : il faut trouver LA personne qui filmera tout ça…

La proposition

Julian Hyun, en plus d’être un danseur talentueux, est aussi vidéaste. Aussi doué en danse qu’en vidéo, et d’une gentillesse folle, le feeling était bien passé entre nous à Kingston, vous vous rappelez,  l’aventure avec Mr. Usain Bolt ? Voilà. Et bien, on s’est rencontrés là-bas.  De retour en France, je décide donc de lui parler du projet. Il est emballé et accepte de bosser avec moi !

 

Le scénario

Le but de cette vidéo c’est d’être la plus sincère possible. Créer une première partie « classique » avec pointes est évident, puisque c’est grâce à la danse classique que j’ai eu envie de devenir danseuse pro.

Pour la suite de la vidéo, je souhaite partager mon univers, la femme et danseuse que je suis maintenant. La danse sera donc plus « contemporaine » ou « moderne », mais toujours en respectant mon background de danseuse classique. #Ballerinaforever.

A la fin de la vidéo, on verra apparaître pour la première fois l’adresse du blog. « La fin comme commencement ». Oui,  poète à mes heures perdues je suis.

La préparation, la panne, et les détails.

Julian adhère à mon scénario, et on échange sur certaines idées. Il m’indique le nombre de jours de tournage nécessaires pour ce projet, le matériel qu’il va emmener. On bloque la période de tournage : ce sera fin août. Ca devient concret là!

Tout n’est pas idyllique évidemment, sinon, ce n’est pas drôle. Après mes deux premières sessions de répétitions, grâce auxquelles j’ai bien avancé : c’est la panne ! Je sèche niveau idées ! J’ai beau retourné en studio mais aucun step ne me vient. Le trac qui monte peut-être ?

Pour remédier à tout çà, je décide de laisser aller, juste improviser, filmer et faire un bilan seulement une fois à la maison…

Plus que quelques jours avant que Julian débarque à Biarritz : ma ville natale, et le lieu de tournage de ma première vidéo ! C’etait pas une si mauvaise idée que çà de laisser couler. L’inspiration est revenue. Plus qu’à peaufiner tous les détails chorégraphiques pour que le tournage se fasse plus facilement.

Le stylisme

Mes amis me disent souvent: “Ca ne peut aller qu’à toi!”.  Alors, arrêtons-nous quelques instants sur cette phrase.

Moi quand j’arrive en retard. Faut juste imaginer une fourrure rose noir et blanche à la place. Des témoins vous confirmeront.

Ces mots placés les uns à la suite des autres, peuvent être à double tranchant: soit, c’est moche mais ça te va bien, soit c’est bizarre, mais ça te va bien.  Mais j’ai décidé de le prendre du coté chouette. C’est à dire, ça me va bien + j’ai un style bien à moi puisque: ca ne peut aller qu’à moi. Alors je dis Merci .

Effectivement, j’ai peut être un goût prononcé pour les #fringueschelou  comme a dit quelqu’un dans mon questionnaire Hilda 2.0

Je ris souvent d’ailleurs et suis émue beaucoup de vos réponses.  Pour celles et ceux qui ne savent pas , j’ai créé un questionnaire anonyme pour avoir vos avis sur Hilda, cliquez ici, vos retours m’aideront à avancer, et vos mots,  me remplissent de joie! )

et les rouges à lèvres chelou aussi.

Et ayant donc “mon style”, il était quand même évident que je voulais soigner aussi le stylisme dans cette vidéo. Je suis donc partie faire du shopping, achetée beaucoup trop d’options de silhouettes parce que “c’est pas grave j’irai rendre ce que je ne porte pas”, auto-mensonge. Mon amie Marie, m’a assisté et m’a même offert le soutien-gorge que je porte à la fin de la vidéo <3 Malgré trop de choses achetées, mon budget n’a pas été trop amputé… Ou moins que ce que je pensais.

Maintenant que la valise est pleine, il n’y a plus qu’a!

Le tournage !

Le premier jour

Julian est à peine arrivé à Biarritz, que nous partons déjà en repérage. Je lui montre tous les spots dans lesquels j’aimerai tourner. Le soir même, on organise notre plan de tournage pour les trois jours à venir…

Le deuxième jour

C’est les premiers essais caméra. On shoote la « deuxième partie danse » . Il me montre ce qu’il pense faire… Je saute de joie. C’est exactement ce que je veux ! La dynamique est la. Mon stress redescend d’un coup!

photo: Julian Hyun

Troisième jour.

Après avoir réalisé qu’on ne pourra pas filmer un certain plan, on reprend vite nos esprits, et trouve une autre solution. On shoote tous les plans non-dansées, « les raccords ».

Pour la « troisième partie » danse, c’est Julian qui trouve le spot Le lieu est magique pourquoi je n’y ai pas pensé plus tôt ? On fait en sorte d’être cohérent par rapport à l’évolution de la vidéo et shoote cette dernière partie…

A la fin de cette journée, pour se détendre…On danse ensemble et  improvise au bord de l’eau. La vidéo a été perdue, dommage, parce que c’était chouette. Mais on a quand même des belles photos de coulisses.

Photo: Julian Hyun

Premier aperçu.

On réalise un pré-montage de la vidéo pour avoir une première idée d’où on en est… Et puis, ce sera moins long et moins compliqué pour Julian de monter tout ça par la suite. Est ce que je vous parle du moment où à 4h du matin j’ai chipoté pour un plan d’une seconde parce que j’étais au bout du rouleau? non je n’en parle pas.

 

Plus qu’une partie à filmer : la danse classique.

Quatrième jour

On met un peu de temps avant d’emerger. Ayant finis le pré-montage vers 5 du’ , quelques litres de café nous sont nécessaire avant de bouger. On s’accorde de prendre le temps parce qu’on a quand même pas arrêter ces derniers jours.  Quelques photos dans le jardin de mes parents, après, nous voilà prêts à finir ce tournage!

Photo:Julian Hyun

Pour ça, on se rend au studio de mon ami Tony, le « Street art Studio », il m’a déja accueilli en résidence pour terminer de répéter cette vidéo. Repérage par Julian des angles de vue. Je « prends mes marques. »… On shoote. On met 2h il me semble max pour cette partie. C’est la dernière scène que j’ai à tourner !

Photo: Julian Hyun

Le soir même on se remet sur le pré-montage…

Cinquième et dernier jour…

Julian ayant emmené son drone, on décide de faire les derniers plans « landscape » ce jour-là. Ce drône est magique!

Il repart le soir même.

J-10 avant la sortie de la vidéo

Comme on a bien bossé en amont ensemble, Julian est ultra efficace sur le montage. Il m’envoie rapidement une première vidéo. On règle les derniers détails ensemble…

J-3

la vidéo est prête… J’ai hâte et je stresse !

Jour J

C’est un moment spécial… Je vais dévoiler ma première vidéo ET le blog Hilda… La pression monte… J’envoie un message à mes copains pour les prévenir que…

 10 septembre à 20H30. Hilda is online !

SI je pensais faire çà un jour? Absolument pas! Mais pour lancer un tel projet, il fallait bien que je relève enfin ce challenge vidéo. J’ai énormément appris grâce à cette expérience, et je ne peux que trop vous conseiller de vous aussi sauter le pas ! Sortir de ma zone de confort, oser, créer et développer une vidéo de danse, a été un moment incroyable… Et comme vous avez pu le voir, j’y ai pris goût ! J’apprends au fur et à mesure et j’apprivoise gentiment le rapport de la danse à la caméra. Et je deviens de plus en plus fan de ce travail!

Plaisir de travailler avec Julian Hyun

Ce que je retiendrais aussi, c’est le superbe échange que j’ai eu avec Julian. Déjà, ce projet était spécial pour moi car c’est la première fois que je me lançais dans une vraie vidéo, mais elle représente aussi le début de l’aventure Hilda !

Julian a su me guider quand j’en avais besoin. Il a réussi à mettre en images exactement ce que je voulais. Respectueux du scénario et de l’esprit que je voulais intégrer dans cette première chorégraphie filmée, son talent, sa patience, et sa compréhension ont fait de cette vidéo un bel écrin pour le départ du projet Hilda !

Une chose est sûre : je recontacterai Julian pour retravailler avec lui très bientôt.

Photo: Julian Hyun

Alors,  si vous hésitiez encore à passer le cap, je n’ai qu’une chose à vous dire : Foncez ! Créer, se dépasser et se faire plaisir! C’est pas pour çà qu’on fait se métier?

Allez,

Bisous Biches. Je vous <3

Hilda.

 

En savoir plus sur Julian Hyun

Son instagram et son site

Retrouvez plus de Hilda sur Instagram et sur Facebook.

 

Footer