Facebook Youtube Pinterest Instagram

Commencer une nouvelle année, dans une nouvelle ville, avec un nouveau contrat? Check. L’année dernière j’ai vécu huit semaines à Amsterdam, pour travailler au National Opera and Ballet, une chorégraphie de Itzik Galili. Un super contrat, plein de rebondissements… J’ai donc décidé de vous raconter mon expérience, sans filtre.  Chaque article met en valeur un point précis de notre metier de danseur freelance! Episode 01, l’échauffement perso.

Deux jours d’audition que je vous ai raconté en détail ici pour décrocher ce contrat ! On s’est arraché les cheveux pendant six mois avec Adrien pour se trouver un logement convenable et pas hors de prix (oui, c’est nous qui payons notre logement sur place, alors on a décidé de faire une coloc, pour amortir les budgets!). Les détails maintenant réglés je suis ravie de commencer ce contrat !

 

Le projet.

Nous sommes une équipe de 34 danseurs. Je connais Adrien (mon coloc ici et celui qui m’a donné les infos pour passer le casting !)  Rebecca (l’amie française d’Adrien) Sara (ma partenaire d’audition !).. Nous avons 5 semaines de répétitions,  puis 8 représentations étalées sur 3 semaines.

Notre “bureau” pendant huit semaines.

C’est Elisabeth Gibiat (assistante chorégraphe d’Itzik Galili) qui dirige les répétitions.

La chorégraphie d’Itzik Galili fait partie de la production d’Opéra « Prince Igor ». C’est une scène à part entière de l’Opéra, où seuls les danseurs et le rôle principal de l’Opéra sont sur scène. La musique sur laquelle on va danser est un air ultra connu dans le monde de l’opéra (Danses polotsviennes).  La production a déjà été créé au Métropolitain Opéra de New York (rien que çà) : c’est donc une reprise en Europe. Il y a 12 minutes de chorégraphie.

Le challenge.

Ce qui va nous demander le plus de temps à travailler, c’est que l’on exécutera cette danse dans un immense décor de champ de fleurs en pente (poppy field),  Nous aurons seulement l’espace des chemins prévus pour danser (70 cm de largeur au plus ?). Et bien sûr, il y a des courses, des sauts des entrées et sorties d’un bout à l’autre du décor…  Et des fleurs qui font entre 40 cm et 95cm de hauteur partout…

Le travail.

Talentueuse et patiente, Elisabeth a une autorité naturelle qui lui permet de travailler comme elle le souhaite, même seule face à 34 danseurs.

Dans cette production, L’Opéra d’Amsterdam laisse les danseurs très indépendants (par souci de temps et disons le clairement… De budget je pense)…

 

 

L’échauffement perso.

1h avant le début des répétitions, on peut accéder au studio pour s’échauffer. Puis on a deux services de répétitions par jour (un service =3h de travail… en tout cas au début !) avec un break lunch de 1h.

L’échauffement est personnel (et donc non payé).

Pour ma part, j’ai quatre types d’échauffement perso d’une durée de 20 à 45 mn environ:

1/ une « barre » classique: ma base.

Je fais du classique depuis que j’ai 5 ans, donc m’échauffer avec ces exercices basiques rend mon corps très disponible pour le reste de la journée. Pour celles et ceux qui ne connaitraient pas, on appelle “barre” classique, les exercices qui sont effectués tout simplement “à une barre”. On enchaine des exercices types (pliés, dégagés, rond de jambes, fondues, grands battements) à droite et a gauche, avec une main posée sur la barre. On travaille ainsi notre équilibre, notre force, notre agilité, notre souplesse d’un coté puis de l’autre. Le travail à la barre est incroyable.

C’est un moment pour moi “état des lieux”: au fur et à mesure des enchaînements, on se rend compte dans quel état se trouve notre corps, quelles sont les choses à améliorer, sur quoi devons nous nous concentrer. Le corps (et le mental) étant différent chaque jour ( fatigue,  stress, courbatures, blessures, ou bonne santé), les exercices à la barre sont pour moi l’un des meilleurs échauffements type avant une grosse journée de travail.

2/ renforcement musculaire

SI vous avez déjà lu mes précédents articles, vous savez que j’ai amené le côté plus “physique”, à mon entrainement depuis le ballet du Rhin. Et ça m’a énormément apporté!

Alors, dans mes échauffements type, j’ai évidemment une séance de renforcement musculaire.

Méthode.

Je fais en général:

-3 min de Gainage,

-entre 60 et 100 abdos (des séries de 20 différentes, et pas juste des crunchs!!) ,

-3 séries de squats (si je n’ai pas mal aux genoux) ,

2 séries de  15 fentes,

-évidemment les fessiers (3 séries de 20, ceux à quatre pattes vous savez, ce mouvement qui vous donne une élégance incroyable!) ,

-et des pompes même si je ne suis pas très forte (je n’en fais pas plus de 10!)

En tant que danseur pro, on recherche toujours à améliorer nos mouvements, à perfectionner nos gestes… Danser c’est bien, mais si on veut s’améliorer, ça ne suffit souvent pas. Ajouter ce genre d’exercices basiques  à son échauffement, c’est parfois le petit plus qui change tout!

-3/Yoga. THE allié .

J’ai découvert le yoga en arrivant à Paris (Grâce à Laurence Schroeder, professeur de yoga vinyasa, et danseuse aussi. ) Le yoga a comme avantage de faire travailler souplesse et force, agilité et concentration. Le travail sur la respiration, la détente, et le mental m’ont aussi beaucoup intéréssé. Comment dire que c’est tout ce dont on a besoin en danse? J’ai eu un veritable avant et après yoga. Ca a transformé mon corps et ma danse! Oui, oui, transformer.Et pas besoin d’en faire 4h par jour pour voir des résultats! Juste régulièrement. (en fonction de vos besoins!)

Dans mon échauffement, j’ai donc intégré les Salutations au soleil, ainsi que quelques séries de postures au sol et debout (que je modifie en fonction de mes besoins et envies).. Et le vrai plus : les 5 mn de méditation en fin d’échauffement. Pour un mental (et un corps!) totalement disponible.

4/Improvisation

Ne nous voilons pas la face: il y a des jours où, on a pas envie de s’échauffer. Notre corps est une courbature ambulante, les répétitions sont intenses, on en a marre de notre routine échauffement… et l’envie de ne pas s’échauffer s’incruste dans notre journée.

Faute avouée faute à moitié pardonnée.

N’étant pas des sur-humains,  ne pas avoir envie de s’échauffer ça arrive. Mais on le sait, ça peut être mauvais pour notre corps de ne pas s’échauffer (la blessure étant l’une des choses principales!).  J’ai donc trouvé une solution dans ces moments là.

Méthode.

Quand je n’ai pas envie, je me laisse simplement improviser. Je commence par mobiliser toutes les articulations, je m’étire en mouvement, je passe allongée au sol puis je reviens debout et continue à danser en improvisant.  Ainsi, je casse ma routine, je laisse aller mon mental.Improviser permet de se mettre dans l’instant T à l’écoute de son corps, de ses besoins, et c’est aussi un super exercice avant une journée de répétitions que l’on commence avec une grosse fatigue!

Le bienfait des rituels

Ce sont donc mes petits rituels. Ces échauffements type me permettent de me concentrer et de bien préparer mon corps à la journée de travail qui m’attend: autant bien démarrer.

Je mixe ces échauffements en fonction de mes envies, de mes besoins, de mon état physique… Déterminer des exercices basiques d’échauffement est un réel gain de temps dans sa routine. ET un ajout d”efficacité dans le travail. Si je suis bien échauffée, je suis forcément plus disponible pour les répétitions et mon corps exécutera plus facilement les mouvements demandés. Et il sera en forme.

Selfie d’échauffement. La balle de tennis sert à masser les pieds, ou tout autre partie du corps en tension. Il suffit simplement de poser la balle la où on a mal et de la rouler pour détendre le muscle. Effet garantie!

Apprentissage.

Durant toute cette semaine, on apprend pratiquement tout le « matériel » (les pas) chorégraphique de la pièce. Mais, le plus dur reste à faire : mettre en place les déplacements de chacun, les croisements dans les chemins, les canons dans la chorégraphie… Puis viendra le moment où on mettra tout ça en place dans le décor… Et çà risque d’être funky! Affaire à suivre…

 Cet article vous a plu? N’hésitez pas à commenter, ou partager. 

Des suggestions? Envoyez moi vos idées via le formulaire de contact qui se trouve ici.

 

Bisous Biche.

Hilda.

Footer